fbpx

Un divorce ou une séparation ont des conséquences sur les enfants. En revanche, il est possible de les minimiser ou de les transformer. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur facebook

Commençons par enfoncer des portes ouvertes !

Vous vous  souvenez de la naissance de vos enfants comme du plus beau jour de votre vie, ou pour être vraiment honnête ou exacte le lendemain et les jours suivants étaient le début des plus beaux jours de votre vie !

A ce moment, vous ne pouviez pas vous imaginer avoir à leur annoncer votre divorce, votre séparation. Aujourd’hui, alors que vous vous apprêtez à la Grande A (annonce), vous re-visionner le film de vos chères têtes blondes. Votre niveau d’angoisse augmente proportionnellement aux souvenirs communs que vous vous remémorez. Vos enfants vont ressentir cette anxiété, cette angoisse, quel que soit leur âge.

Oui, un divorce impacte les enfants. 

Je ne connais pas une situation de séparation, même “bien faite”, “bien préparée”, qui ne soit sans conséquence ! Donc la question a se poser n’est pas celle-là ! Plus tôt vous l’envisagerez, vous l’assumerez, plus vite vous vous remettrez sur les rails pour être plus présent pour vos enfants et faire face.

Enfin, ce n’est pas tant le divorce qui blesse les enfants que le déchirement perpétuel des parents sous leurs yeux.

En adoptant ce type de comportement en leur présence, vous ne leur fournissez pas un environnement sécurisé et stable dont ils ont pourtant besoin. En revanche, les enfants qui évoluent au sein d’une cellule familiale où régnait la violence, la terreur, peuvent commencer avec le divorce à expérimenter le soulagement.

Quels sont les impacts qui peuvent être évités ?

La solitude des enfants

impact du divorce sur les enfants

En tant que parents vous êtes tellement concentrés sur votre histoire qui se termine, sur la culpabilité d’avoir trompé l’autre, sur la colère de ne pas avoir vu les signes de la fin de votre histoire, sur la trahison, vous êtes tellement focus sur les batailles à engager, que vous souhaitez engager ou que vous devez relever, que vos enfants ressentent tous les signes de la solitude. Pour certains, cela peut aller jusqu’à un sentiment d’abandon. Ce sentiment est souvent nouveau pour eux. Et ils restent seuls pour y faire face, parce que vous n’êtes pas suffisamment focus pour vous en rendre compte.

Les enfants ne sont pas plus blessés par le divorce que par les histoires qu’ils entendent

Les enfants ne sont pas plus blessés par le divorce que par les histoires qu’ils entendent de l’un ou l’autre des parents. C’est humain d’avoir besoin de ressasser ce qu’il vous arrive, de devoir parler pour évacuer la pression, les émotions, les injustices, que sais je encore. La normalité est d’autant plus évidente, que c’est une période qui ne dure pas, nous le savons tous. Alors prenez l’engagement avec vous même de ne jamais parler de l’autre parent quand un enfant est présent dans votre logement. Ne téléphonez pas lorsque vous les croyez endormis ! Profitez par exemple de ces moments pour écrire.

Les enfants souffrent de ce qu’ils ne savent pas


A ce moment précis, leur monde imaginaire se met en place pour le meilleur ou le pire ! Il arrive souvent que ce soit le pire et qu’ils soient extrêmement créatif. Vous pouvez éviter cette prise de risque sans aucun problème, car l’idée n’est pas de tout leur dire, mais de leur donner suffisamment d’informations qui leur permettent d’être rassurés sur la situation et surtout sur l’évolution (ou pas) de leur environnement.

Exemples de ce que vous pouvez leur dire

 

de 2 à 5 ans

de 5 à 10 ans

au delà de 10 ans

Fournissez des explications simples comme par ex que l’un des parent vit dans une nouvelle maison avec sa grand-mère, sa meilleure amie.

Si les papiers du divorce sont signés : vous pouvez dire que  papa et maman divorcent. Si aucun accord n’est trouvé, indiquez clairement que la séparation pourrait conduire au divorce ou peut simplement être un temps de réflexion. 

Les adolescents doivent être informés que les parents sont fatigués de se battre et / ou ne sont pas heureux et envisagent de divorcer après avoir tout essayé

Quand la décision est prise vous le dire le plus tôt possible,pour qu’ils ne l’apprennent pas d’une source extérieure. L’annonce doit être faite par les 2 parents en même temps et vous ne leur demandez surtout pas leur avis sur la situation

Dès que la décision est prise et que l’organisation est mise en place, vous devez prévenir vos enfants en même temps. Informez les du parent qui quittera le domicile. Gardez du temps pour qu’un espace de parole puisse de mettre en place. 

Les ados vont vouloir savoir pourquoi. Donnez leurs quelques explications factuelles. Le plus important est que vous ayez construit un plan de nouvelle organisation et que vous discutiez de ce que vous allez mettre en place. Le plan ne doit pas être discuté.Cette annonce doit être faite par les 2 parents au même moment

Les outils à votre disposition pour vous garantir un avenir plus serein

Le plan de coparentalité

Le plan de coparentalité que j’adresse gratuitement à chacun qui en fait la demande via le formulaire de contact. Bien sûr ce document reste généraliste. 

En 1 à 2 séances, nous pouvons déterminer ensemble le plan de coparentalité adapté au mieux à votre situation et définir la stratégie de communication efficace avec votre ex. avant, pendant et après le divorce (ou la séparation). 

Votre avocat appréciera également de recevoir ce document construit. Vous gagnerez du temps et peut-être de l’argent ! En tous les cas, vous  épargnerez des batailles. 

Définir et adapter votre comportement

Définir le bon comportement à adopter pendant la procédure de divorce en fonction de l’âge de vos enfants. Chaque âge est différent, chaque âge a des besoins différents. Que vous ayez des nourrissons ou des jeunes adultes, la communication ne sera pas la même, le comportement que vous devrez adopter sera différent. Que leur dire, comment leur dire, quelle organisation mettre en place, …Le coach divorce certifié est aussi là pour vous accompagner à gérer la situation avec les imprévus liés aux enfants.

La fiche de communication entre parents

parent divorce communication

 

Sur le même principe que le plan de coparentalité, je peux vous adresser ce document gratuitement.

Il permet aux parents qui n’avaient pas connaissance du plan de coparentalité au moment de leur séparation, ou aux parents qui n’ont pas pu mettre ce plan de coparentalité en place, pour différentes raisons, de corriger le tir.

Demandez le via le formulaire de contact et je vous l’adresserai gratuitement.

Eviter tous les risques comportement avec vos enfants ainsi que les ruptures de communication. Un coaching offre cet espace de neutralité pour envisager tous les scénarios, tester toutes les stratégies et adopter le mode de fonctionnement gagnant pour votre famille.  

>
Retour haut de page