fbpx

Dès les premiers moments de la séparation, adoptez le réflexe de la gratitude en choisissant l’une des méthodes qui vous convient le mieux. Sans effort, vous pouvez la fabriquer automatiquement sans même avoir à y penser.  Au bout de 21 jours, votre cerveau produira seul les hormones du bien-être que sont la dopamine (l’hormone de la joie), la sérotonine (l’hormone de la bonne humeur)  et baissera le taux de cortisol (l’hormone du stress ). C’est magique non ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

1 - Les 3 étapes pour booster sa gratitude

Première étape : constater

Regarder, observez ou, avec qui, vous vous sentez bien, la présence des personnes de votre entourage et remarquez ce qu’elle font de bien. L’équipe gagnante prend ici tout son sens ! Rappelez-vous de la règle d’or : “nous sommes la somme des cinq personnes que nous fréquentons le plus”. 

Quelques exemples : 

  • Je me suis assis 3 minutes dans ce fauteuil : je me suis senti bien
  • J’ai réussi à faire une jolie photo,
  • J’ai fini mon travail dans les temps
  • J’ai vu un très beau coucher de soleil ce soir
  • J’ai aimé la sensation de l’eau de la douche

Vous devez constater que quelque chose s’est produit, que vous avez reçu 1 cadeau (même petit) et qu’il vous a fait du bien

Deuxième étape : remercier

Cette deuxième étape va vous permettre de vous sentir vivant. Soyez reconnaissant avec vous même et/ou avec les autres.

Pour remercier voici quelques  mots clefs à employer sans modération :

  • Juste dire merci
  • C’est chouette
  • Wouaou

Si je reprends les exemples précédents :

  • Je me suis assis 3 minutes dans ce fauteuil; je me suis senti bien : Merci
  • J’ai réussi à faire de jolies photos, finir mon travail dans les temps : C’est chouette
  • Quel beau coucher de soleil ou j’ai aimé la sensation du soleil ou de l’eau de la douche : Wahou
gratitude

Troisième étape : se nourrir de ce nutriment

J’aime ajouter cette troisième étape car c’est elle qui sert à entretenir les effets de la  gratitude et qui booste la fabrication des hormones du bien-être. 

Ne remerciez pas dans l’air, actez le remerciement : prenez un moment pour le vivre, le réaliser, faites un geste, pensez-y vraiment. Cette étape ancrera la production ! 

.

2 - Méthodes pour booster la gratitude

Faites des listes

Cette méthode vous demandera 15 à 20 minutes de pratique. 

Prenez 2 feuilles de papier.

  1. Sur la première, notez tout ce que vous êtes content de NE PAS avoir à faire, à NE PAS vivre. Par exemple, de ne pas avoir à chercher du travail, ne pas être malade, ne pas avoir de handicap, ne pas savoir comment faire pour boucler les fins de mois, … 
  2. Sur la deuxième feuille, vous notez ce que vous êtes heureux de posséder, de vivre, de ressentir. 

Quand vous avez fini, faites quelques exercices de respiration et prenez conscience de ce que vous ressentez. Observez les bienfaits de cet outil. 

Ecrivez 3 lettres

Cette méthode nous vient d’une étude des chercheurs Toepfer et Walker. Ils ont démontré que prendre 15 minutes, pour écrire toute la gratitude que l’on éprouve pour un proche permet de remonter notre niveau de gratitude dès que l’on termine l’écriture de la lettre. 

 

pratique de la gratitude

Choisissez 3 personnes et  à des périodes régulières, chaque semaine par exemple, écrivez leur :

  • ce qu’il ou elle vous apporte, ce que vous n’aurez jamais fait, ce que vous ne serez jamais devenu sans elle, sans avoir partagé telle ou telle chose,
  • Dites ce que vous êtes content de partager avec elle ou lui, ce que cela vous apporte,
  • Dites merci pour telle ou telle chose.

Quand vous avez fini la rédaction, ne postez pas cette lettre, mais remettez là en main propre au destinataire et observez ce que cette échange produit en vous. 

Tenez un carnet de gratitude

C’est ma méthode préférée ! J’emmène mon carnet partout où je vais et je n’arrête jamais la fabrication de mes hormones du bonheur ! 

Tous les soirs, juste avant de vous endormir, notez les 3 choses qui vous ont apportées du bien être, qui vous ont fait plaisir, que vous avez trouvé chouette, que vous pouvez remercier, dire bravo, merci , génial, super, Woaou….

Pour chacune des choses chouettes pour lesquels vous pouvez remercier, qui vous on rendu fière, qui vous ont fait du bien : écrivez pourquoi vous avez fait ce choix. 

Certain d’entre vous, arriveront à employer cette méthode de gratitude en son complet : c’est à dire constater, remercier, acter et dire pourquoi. Pour d’autres, il vous faudra peut-être quelques jours pour prendre l’automatisme ou l’envie de dire pourquoi, et ce n’est pas grave. Cela fonctionne quand même ! Le tout est d’adopter le réflexe. 

Echangez les gratitudes

L’échange de gratitude est l’outil magique à pratiquer en famille. Il est idéal à pratiquer avec les enfants, au moment du dîner ou juste avant de se coucher.  Vous allez très vite constater le pouvoir communiquant de la gratitude.

Quel que soit le moment, exprimez ce que vous avez aimé, apprécié dans votre journée, ce qui vous a positivement surpris. Remerciez et actez. Vous verrez très vite que vos enfants s’approprieront la méthode très vite. 

Très vite vous constaterez la spirale positive de la pratique de la gratitude, parce que vous serez plus détendu, plus souriant. Vous vous rendrez très vite compte que vous devenez plus à l’écoute, plus ouvert. 

.

Retour haut de page