fbpx

Selon un rapport de la Marriage Fondation, relayé par le Daily Mail, les couples mariés qui se rencontrent en ligne sont six fois plus susceptibles de divorcer au cours des trois premières années que ceux qui rencontrent leurs partenaires par des voies plus traditionnelles. Voilà des années que je voulais écrire sur le sujet. Je peux enfin m’appuyer sur une véritable étude. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

L'article

Si vous souhaitez lire l’article dans sa version originale, rendez-vous sur le site du Daily Mail . Sinon vous trouverez la traduction ci-dessous : 

Les couples mariés qui se rencontrent en ligne sont SIX fois plus susceptibles de divorcer au cours des trois premières années que ceux qui se rencontrent par l’intermédiaire de leur famille ou de leurs amis, selon une étude. 
  • Le rapport de la Marriage Foundation a interrogé 2 000 personnes mariées âgées de 30 ans ou plus
  • Dix-sept pour cent de ceux qui se sont rencontrés en ligne ont divorcé au cours de la première décennie
  • Comparé à dix pour cent de ceux qui ont trouvé l’amour à travers une situation sociale

Les couples mariés qui se rencontrent en ligne sont six fois plus susceptibles de divorcer au cours des trois premières années que ceux qui rencontrent leurs partenaires par des voies plus traditionnelles.

Des recherches ont révélé que 12% des couples qui se sont rencontrés sur Internet n’ont pas fait leur troisième anniversaire, contre seulement deux pour cent qui ont trouvé l’amour via leur famille ou leurs amis.

Le rapport, de la Marriage Foundation, suggère que ceux qui se rencontrent en ligne courent un risque plus élevé de divorce parce qu’ils pourraient être des « étrangers relatifs » lorsqu’ils se marient.

 « Recueillir des informations fiables sur le caractère à long terme de la personne que vous fréquentez ou épousez est évidemment plus difficile pour les couples qui se rencontrent en ligne sans la contribution d’amis communs, de la famille ou d’une autre communauté », a déclaré Harry Benson, directeur de recherche de la fondation.

« Pour les couples en ligne, des liens sociaux plus larges entre les familles et les amis doivent se former à partir de zéro plutôt que d’être bien établis sur des années, voire des décennies.

« Il n’est donc pas tout à fait surprenant que l’apport de la famille, des amis ou des collègues réduise le risque de commettre une erreur hâtive. »

Le rapport a interrogé 2 000 personnes mariées âgées de 30 ans ou plus. Dix-sept pour cent de ceux qui s’étaient rencontrés en ligne 

avaient divorcé au cours de la première décennie, comparativement à dix pour cent de ceux qui avaient trouvé l’amour grâce à une situation sociale.

Le rapport, utilisant les données de la société d’études de marché Savanta ComRes, soutient également que les couples qui se rencontrent grâce à des relations personnelles ont plus de « capital social », qu’il définit comme des réseaux d’amis et de famille qui partagent des valeurs et des croyances similaires.

« Les groupes à fort capital social sont généralement considérés comme fonctionnant mieux en raison de leurs objectifs communs et du soutien informel qu’ils fournissent », indique l’étude.

Kate Ryan, associée au cabinet d’avocats IBB Law, a déclaré: « Les premières années de mariage, surtout si vous avez des enfants, ne sont pas faciles, il faut donc de la force pour passer à travers cela et si vous ne connaissez pas assez bien la personne avant de vous lancer dans une vie ensemble, cela peut être fatal pour la relation.

« Si vous vous rencontrez en ligne, vous risquez de manquer une partie de ce contexte crucial ou du temps pour apprendre à vous connaître. »

Sara Davison, une coach en divorce qui aide les couples à faire face aux ruptures de relation, a déclaré: « Il y a beaucoup de gens qui utilisent des sites de rencontres qui ont été blessés en amour, alors ils veulent trouver quelqu’un en ligne qui semble cocher toutes les cases.

« Mais très souvent, ces personnes ont des lunettes teintées de rose attachées parce qu’elles veulent désespérément que la personne qu’elles trouvent aille bien, alors elles ne lisent pas les signes avant-coureurs. »

Environ un tiers des gens rencontrent maintenant leur conjoint sur des sites Web ou des applications de rencontres, les chercheurs prédisant que ce pourcentage passera à plus de 50% d’ici 2035.

M. Benson a déclaré que les résultats ne diminuaient pas le rôle « vital » des rencontres en ligne dans l’expansion du marché du mariage, mais qu’ils montraient les difficultés à connaître un étranger relatif sans informations de base fiables.

 

Mon expérience & avis

Je dois poster un préambule : je ne suis pas contre les sites de rencontres. Je les trouve utiles pour tester son pouvoir de séduction, regagner en estime de soi, amour de soi et confiance en soi. Ils sont à utiliser à la condition (sauf très rare exception) d’avoir l’honnêteté de les utiliser à propos. 

Certains utilisent les sites de rencontre à un moment où ils ne sont pas bien dans leur relation pour avoir le courage de quitter le partenaire. D’autres, la majorité, si précipitent lorsque la rupture est engagée, la procédure avancée. Ils ont l’impression d’y trouver un réconfort, un apaisement. Les rencontres qu’ils y font occupent leur solitude. Ils les trouvent rassurantes pour leur avenir. Mais c’est juste une impression, un miroir aux alouettes.  Comment pouvoir s’engager dans une relation quand soi même on ne sait pas ce que l’on veut dans sa vie et ses relations amoureuses ? Comment faire confiance à un être alors que notre confiance en nous est au plus bas (point sur lequel les sites de rencontres surfent avec grand bonheur) 

Par ailleurs, ne croyez vous pas que les sites de rencontre communiqueraient sur des résultats de relation stable s’ils en avaient ? 

Laisser un commentaire

Retour haut de page

Groupe de parole - Divorce, Séparation

Animé par Sandrine Mercy, Unique Coach divorce Certifiée en France, Auteure, conférencière

Le 1er lundi de chaque mois à 19:00 sur Zoom.
Rejoignez ma belle communauté pour surmonter votre divorce, votre séparation