fbpx

Chaque histoire est unique, mais les conséquences sont assez communes. Certains d’entrevous les ferons toutes, d’autres en feront quelques unes ! Ma mission est de vous accompagner, de vous soutenir à en faire le moins possible. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

1ère erreur : vous engouffrez chez un avocat

Que vous veniez de prendre la décision ou que vous veniez d’apprendre les souhaits de votre conjoint, votre premier réflexe est de contacter un avocat. 

Pourquoi pas, mais qu’allez-vous lui dire ? Votre chagrin, colère ? Ce dont votre avocat a besoin c’est de vous conduire vers votre vie d’après en mettant en place une stratégie pour mettre fin à votre mariage. 

2ème erreur : vouloir l'annoncer aux enfants

Que vous soyez marié, pacsé ou que vous viviez en union libre, souvent votre envie d’annoncer votre séparation aux enfants prend le dessus. C’est une grave erreur. J’aurais pu la placer en N°1 !

C’est humain de vouloir annoncer aux enfants le bouleversement familial. En vous empressant, vous risquez de parler avec votre émotion, de leur dire des choses qu’ils n’ont pas besoin d’entendre et engendrer du stress.

Vous devez rester le guide pour vos enfants et les protéger. Pour cela, il ne faut rien leur dire avant d’avoir organisé toute leur vie à venir, c’est à dire construire le plan de coparentalité ou plan parental pour nos amis belges.

3ème erreur : pensez que le temps guérira la situation

J’en ai déja souvent parlé dans l’article qu’est-ce qu’un divorce ?  Pour ceux qui me suivent vous connaissez mon leitmotiv : une divorce, une séparation est une transition de vie. 

Alors, je veux bien que vous laissiez le temps agir, c’est votre façon de faire. Mais combien de temps vous l’autorisez vous ? Pendant tout ce temps, que vous infligez-vous ? Savez vous qu’en ne travaillant pas un divorce, une séparation il y a de grande chance que vous recommettiez les mêmes erreurs ?  Etes-vous prêt à revivre ce cauchemar et à le faire endurer aux enfants ?

4ème erreur : l'isolement

Lorsque vous vous faites une entorse, que faites-vous ?
Vous allez voir votre généraliste, vous passez une radio, vous achetez une atèle chez le pharmacien, vous suivez des séances de kiné. 

Un divorce, une séparation imposent que vous vous entouriez pour avancer au plus vite. vous devez construire une équipe gagnante personnelle et professionnelle au plus vite.

Vous retrouverez plus d’infos dans l’article : construisez votre équipe gagnante

5ème erreur : cogiter, ressasser

Vous n’y pouvez rien, c’est physique. Notre cerveau, à tous, nous pousse à ces ruminations, cogites. En fait, il cherche une solution à votre problème. Mais si vous ne lui apportez pas une nouvelle source d’inspiration, il tourne en rond, ne trouve pas la solution et vous invite àpenser au problème encore et encore. 

Il faut que vous mettiez en place, une manière de sortir de vos schémas de penser habituel et cela passe essentiellement par le changement d’habitudes, la respiration, la cohérence cardiaque, …. toutes méthodes qui apportent du bien être.

6ème erreur : vous oublier

Rester sous la couette, n’avoir à répondre à aucune question, entrer dans les batailles, ce qui ne vous ressemble pas du tout, lutter contre vos émotions, …

Chaque histoire est unique, comme ses conséquences.

Les effets sont identiques. Un divorce, une séparation sont une transition de vie  et doivent être abordés en tant que tel. Plus vite vous l’accepterez, mieux vous avancerez vers votre nouvelle vie.

Vous devez vous remettre très vite au centre de vos priorités. Cela impose de changer votre mode automatique des dernières années, de reprendre confiance en vous, de booster votre estime.

Pour obtenir votre feuille de route, réservez automatiquement une séance d’essai gratuite de 30 minutes

Retour haut de page