fbpx

Vous lirez ci-dessous les 6 premières erreurs les plus communes que chacun d’entre nous commet au moment de la séparation et tout au long de la procédure. En être conscient est une bonne chose, mais il est parfois difficile d’identifier que l’on s’engouffre dans la mauvaise direction. Un coach divorce certifié CDC®, vous évitera de foncer tête baissée sur un chemin qui ne vous servira pas ou dont vous ne sortirez pas grandi. 

Les conséquences de ces erreurs se manifestent principalement dans votre souffrance. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

1 - Jetez l'éponge

divorce jeter l'éponge

Je veux juste que cela se termine, passer à autre chose. Je suis déavastée par la procédure.

Sabrina

C’est en général la conséquence de 2 types d’histoire : 

  1. On n’est encore dans le déni et on ne veut pas que l’histoire se termine, et la procédure nous a pris toute l’énergie. 
  2. D’années passées constamment devant les tribunaux pour tenter de remédier à ce qui a mal tourné en premier lieu: logement, pension alimentaire pour enfants, animaux familiers, religion, éducation, voiture et assurance automobile, etc.

2 - Adopter le style de négociation : "ma décision est la bonne et est à suivre"

Je ne veux pas vous écouter parce que j'ai raison et il n'y a rien que vous puissiez dire pour changer d'avis. Vous ne la connaisez pas !

Damien

Ce style de négociation entraine obligatoirement des frais juridiques, de mauvaises surprises judiciaires. La colère est en générale à l’origine de ce style de négociation et ne mène jamais à un bon règlement.  Si Damien s’obstine dans cette direction, il n’obtiendra pas ce qu’il veut et il va s’épuiser.

3 - Parier ferme sur une nouvelle relation

J'ai rencontré la semaine dernière une femme. Je suis heureux, nous sortons maintenant ensemble. Je suis certain : c'est la bonne

Richard

Comment Richard peut-il avoir cette certitude après seulement 6 jours !!! S’engouffrer dans une nouvelle relation est souvent les conséquences du poids de la solitude et la peur de ne retrouver personne avec qui vivre. Le problème est que cette décision peut avoir un impact significatif sur l’avenir. C’est compter sur quelque chose qui n’est pas sûr et être une solution à court terme. Sans parler des conséquences pour ses enfants et le nouveau partenaire. 

4 - Autoriser les autres à prendre les décisions à votre place et oublier qui est décisionnaire

Vous pensez peut-être que les avocats et les juges ont les réponses, mais vous seul savez ce qui est le mieux pour vous et votre famille. Il en est de même lorsque vous acquiescez sur une décision que votre ex conjoint vous impose. Si vous n’êtes pas d’accord, dites le et faites ce qu’il faut pour démontrer que ce n’est pas un choix raisonnable. 

Mon avocat m'a dit m'a dit que c'est ce que je dois faire; ou tout sortira devant le juge et il prendra la décision.

Violette

5 - Vouloir des garanties et des certitudes

Je ne comprends pas si c'est un bon règlement, ou je ne vois pas la voie à suivre avec ce règlement car il ne contient pas de garanties.

Amandine

Amandine était bien seule dans le processus de divorce, submergée par les émotions, face à un lot d’inquiétudes et surtout mal accompagnée dans sa procédure. Face à cette incompréhension de la situation, elle souhaitait des garanties. De fait, elle prend un très grand risque pour elle et son avenir. : l’offre pourrait être réduite ou retirée ou le juge va décider pour elle,  sur la base des écrits.

6 - Ne pas obtenir de conseils ou d'aide de suffisamment de sources.

Chaque divorce est unique et d’autres compétences et objectivité peuvent être nécessaires en plus des conseils juridiques. Bien entendu vous aurez besoin de votre équipe gagnante, mais pas uniquement. Il faut vous entourer des compétences et ressources nécessaires pour guérir de ce changement de vie. 

 

A lire : Quelles questions poser à son avocat

Je pensais simplement demander à mes amis qui ont divorcé ou se tourner vers ma famille pour obtenir de l'aide ou interroger mon avocat. C'est une erreur !

François
>
Retour haut de page