fbpx

Il y a quelques jours, j’ai reçu ce message : “mon mari a contracté des dettes, les prêts lui ont été accordés, et nous sommes mariés sous le régime de la communauté. Suis-je obligée de rembourser alors que je n’ai pas un gros salaire ?” 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Divorce - Séparation : comment traiter les dettes ?

Vous devez absolument vous emparer de la situation à bras le corps, parce que la situation sera pire encore si vous ne la travaillez pas !

❶ Contactez votre banquier pour lui faire part de votre situation.

❷ Vous allez devoir mettre en place un plan pour les rembourser, c’est malheureusement incontournable. Faites-vous aider de proches pour réfléchir aux meilleures solutions, d’un professionnel comme votre banquier, d’une assistante sociale…

❸ Vous allez devoir faire face aux créanciers, c’est très dur mais indispensable. Prenez rendez-vous avec chacun d’eux et expliquez-leur la solution que vous allez mettre en place pour les rembourser et donnez-leur des échéances.

Rappelez-vous que les créanciers préfèrent travailler avec vous, avoir une certaine souplesse plutôt que de ne pas être payé !

Divorce - Séparation : quid des dettes ?

Si vous êtes mariés sous le régime de la communauté ou que vous êtes consignataires de prêt(s) de reconnaissance de dettes, vous allez devoir les rembourser. Rien ne sert de passer votre énergie à trouver des subterfuges, à mettre votre entreprise en liquidation, à diminuer votre chiffre d’affaires… Vous devrez rembourser.

Le mieux est d’arrêter l’hémorragie au plus vite. Dans un premier temps dissociez vos comptes bancaires au plus vite et supprimez toutes les procurations. Puis établissez un plan de remboursement à la hauteur de votre engagement avec des échéances.

Une fois ce plan établi par vos soins ou celui d’un professionnel (ce qui est préférable), rencontrez chacun de vos créanciers en présentant les solutions que vous allez mettre en œuvre. 

Les conséquences d’un divorce, d’une séparation sont connues de tous. Tenez-vous à vos engagements et le mieux est de vous dire que cela ne durera pas, plutôt que de ruminer votre état financier. C’est le meilleur moyen d’avancer et de passer le plus vite possible à autre chose, comme votre liberté de vous reconstruire.

Retour haut de page